Envie de devenir « ambassadeur » de l’alimentation durable inclusive à Charleroi?

Dans le cadre des actions AD-In à Charleroi, après les défis et la formation-action, la formation « ambassadeurs » va débuter fin janvier à Charleroi. Elle a déjà eu lieu sur le territoire d’Audruicq cet automne. 

formation ambassadeurAD-In mise notamment sur la formation des acteurs de première ligne. Ces ambassadeurs transfrontaliers de l’alimentation durable ont pour vocation d’animer des « défis alimentation durable ». Ils apprennent à transmettre les bases et les techniques de cuisine et de jardinage agrobiologique particulièrement adaptées aux personnes sans moyens financiers, sans culture horticole et ne disposant pas de terrain arable.

La formation consiste en un transfert de savoir technique de 6 jours animée par des experts qualifiés, d’un accompagnement renforcé et d’outils partagés : plateforme de ressources, mise en réseau et mise à disposition d’outils tel que le kit alimentation durable, le « manuel du jardinier sans moyens » ou encore le « manuel de cuisine pour tous ».

Au programme
Bases du jardinage, cuisine nourricière, citoyenneté alimentaire, techniques d’animation.

Pour qui ?
Animateurs, éducateurs, travailleurs sociaux et citoyens engagés ayant l’envie de transmettre ces savoir-faire, avec ou sans connaissances préalables dans ces domaines.

Conditions ?
Habiter ou travailler sur le territoire du Bassin de Charleroi

Quand ?
29 et 30 janvier 2018 – 19 et 20 février 2018 – 13 et 14 mars 2018

Combien ?
Compte tenu du caractère expérimental de certains contenus, la formation est totalement prise en charge par nos partenaires. Elle est donc gratuite !

Où ?
A l’Espace Citoyen de Dampremy, Place Albert Ier 40,  6020 Charleroi

Contacts
Sabine Vigneron ● Chargée de mission ● Espace Environnement
Courriel : svigneron@espace-environnement.be ● Tél. : +32 (0)71 50 96 86

Maureen Roussel ● Chargée de mission bien-vivre alimentaire●
Les Anges Gardins
Courriel : mroussel@angesgardins.fr ● Tél. : +33 (0)3 21 34 08 42

Pour vous inscrire, merci de compléter ce formulaire avant le 12 janvier 2018.

 

Notre formation-action arrive à Douai

Envie de développer un projet en matière d’alimentation durable inclusive dans votre institution? Après Dunkerque et Charleroi, notre troisième formation-action va commencer à Douai en mars 2018 avant que d’autres actions AD-In s’y déploient par la suite (formation ambassadeurs et défis alimentaires).   

La formation-action vise à intégrer la question de l’alimentation durable inclusive dans les pratiques des professionnels et bénévoles en faisant émerger des projets pérennes en faveur d’une alimentation durable et inclusive, adaptés aux besoins et attentes des publics.

Elle vise les structures de l’action sociale, de la santé, de l’économie sociale, de l’environnement… ayant envie de développer un projet en matière d’alimentation durable inclusive, avec ou sans pré-requis.

Concrètement, la formation se déroule sur 12 mois. Elle débute par une formation-action par équipe (6 jours – 5 structures) avec ensuite une période de suivi et d’expérimentation dans les structures (coachings mensuels).

Une réunion d’information aura lieu le 16 janvier 2018 à 14h.

Lieu pressenti dans l’attente de confirmation:
Communauté d’Agglomération du Douaisis ( CAD )
Dans les bâtiments face à l’Hôtel communautaire,
entrée principale, salle Dreyfus
709 rue Jean Perrin, Douai

Programme pour Douai: 

1ère partie à Douai

  • Le mardi 13 mars 2018
  • Le mardi 27 mars 2018
  • Le jeudi 12 avril 2018
  • Le jeudi 19 avril 2018

2ème partie

  • Suivi et expérimentation : réalisation de coachings au sein de chaque structure
  • 1 journée le 21 juin 2018
  • 1 journée à déterminer avec les participants

Téléchargez ici le programme détaillé des séances.

Contacts :

• Benamar Touati • Accompagnateur pédagogique en prévention
Service Prévention Santé et des Addictions • Département du Nord
Courriel : benamar.touati@lenord.fr • Tél. : +33 (0)3 59 73 82 00
• Dominique Vitry • Chargée de projet • Département Milieux de vie et Territoires
Observatoire de la Santé du Hainaut
Courriel : dominique.vitry@hainaut.be • Tél. : +32 (0)65 87 96 28

Envie de travailler avec nous?

L’Observatoire de la Santé du Hainaut recrute pour AD-In « un(e) chargé (e) d’étude et de recherche en sciences humaines ».

Le/la chargé(e) d’étude et de recherche en sciences humaines est recruté(e) dans le
cadre du Module de travail « Modéliser les approches et ancrer les changements dans les
territoires » et se centrera sur l’évaluation des politiques publiques en collaboration avec
la référente du module. En vue d’assurer la pérennité de la démarche du projet AD-In, ce
module de travail vise à accompagner et à soutenir les autres modules dans leurs
démarches mais aussi à assurer la sensibilisation et la mobilisation des acteurs extérieurs. Il s’agit de s’adresser aux élus et aux décideurs locaux pour les convaincre de l’importance de la problématique de l’alimentation durable inclusive, leur proposer des solutions et les accompagner dans leurs choix et leurs engagements. Un appui dans toutes les phases de diagnostic et d’évaluation du projet sera demandé.

Ce travail sera effectué à l’Observatoire de la Santé du Hainaut, Chef de file du projet.

Responsabilités
o Participation à la gestion de l’évaluation des activités de chaque module et de
l’accompagnement des territoires prévus dans le module de travail :
o assurer les diagnostics des territoires pilotes avec différentes méthodologies
quantitatives et qualitatives,
o accompagner les territoires locaux qui le souhaitent dans une démarche AD-In,
o mettre en place la démarche et les outils de l’évaluation interne de l’ensemble
du projet en soutien des différents modules de travail,
o élaborer une stratégie transfrontalière pérenne et construire des plaidoyers à
destination des décideurs sectoriels et territoriaux.
o Collaboration au sein de l’Observatoire de la Santé : transfert de connaissances et
de pratiques, conseil aux activités relevant du champ de compétences …

Compétences
o Connaissance et expérience dans le domaine de l’évaluation des politiques
publiques : conception de devis, de protocoles, recueil de données selon différentes
méthodologies, méthodes de communication et d’appropriation des résultats … ;
capacité à choisir différents modèles d’évaluation en fonction du contexte d’utilisation.
o Connaissances des interventions de promotion de la santé et de ses différentes
stratégies en particulier dans la réduction des inégalités sociales de santé.
o Expérience en matière de communication sociale et de relations institutionnelles
o Des connaissances et une expérience dans le domaine du développement durable et
de l’alimentation durable est un plus.
o Une connaissance des politiques publiques de l’action sociale et sanitaire sur le
versant français est un plus.
o Capacités rédactionnelles ; rigueur et organisation du travail.
o Capacités de communication orale et écrite, travail en équipe
o Maîtrise de l’anglais scientifique oral et écrit.

Profil souhaité
o Master en sciences politiques et sociales, en sciences humaines en ingénierie sociale
avec une formation complémentaire et une expérience dans le champ de l’évaluation
o Master en santé publique avec une formation complémentaire et une expérience dans
le champ de l’évaluation

Type de poste
o Barème fonction publique A1
o Disposer d’un permis de conduire B et d’un véhicule (déplacements fréquents)
o Lieu de travail principal : siège de l’OSH à 7021 Havré avec des déplacements sur la
zone transfrontalière.
o Contrat à durée déterminée couvrant la période du projet (31/12/2019) en débutant par
un premier CDD de 6 mois.
o Régime temps plein de 38h/semaine.

Sélection
Sur base d’une première épreuve écrite éliminatoire prévue le 19 décembre 2017, et d’un
entretien devant jury le 19 janvier 2018 (heure à fixer).

Candidatures
Les candidatures, accompagnées d’une copie du diplôme, d’un CV et d’une lettre de
motivation sont à adresser à l’Observatoire de la Santé du Hainaut pour le 8 décembre
au plus tard :
o Soit par e-mail à : observatoire.sante@hainaut.be
o Soit par courrier à :

Observatoire de la Santé du Hainaut
Recrutement Interreg V,
Rue de Saint-Antoine, 1
7021 Havré – Belgique

Le Douaisis accueille AD-In

Réunis le 17 octobre 2017 à l’Arkéos pour le lancement du programme AlimCAD porté par la CAD (Communauté d’agglomération du Douaisis), les acteurs du Douaisis ont pu découvrir les projets transfrontaliers Filière AD-T et AD-In qui contribueront au déploiement de ce premier projet alimentaire territorial, accompagné, suivi et labellisé par l’Etat dans la Région des Hauts de France.

cover douai

Après une présentation générale des deux projets transfrontaliers, la soixantaine de participants a pu prendre connaissance du diagnostic de territoire réalisé dans le cadre d’AD-In. Celui-ci identifie les forces-vives de l’intercommunalité périurbaine, expose les programmes d’actions résultant des différents processus participatifs initiés par la CAD et recense les nombreuses initiatives menées sur le territoire, et en particulier celles qui concernent les publics plus fragiles.

 

L’après-midi s’est ensuite poursuivie par une présentation plus approfondie en ateliers des premières actions AD-In qui leur sont proposées, à savoir : la formation-action, la formation d’ambassadeurs et le défi « alimentation durable ».

Pour ce faire, les binômes transfrontaliers d’animateurs se sont appuyés sur des posters mettant en valeur les objectifs, méthodes et résultats attendus de leur action ainsi que leurs premières réalisations de terrain. Les participants ont ainsi pu découvrir concrètement les actions, leurs dynamiques et leurs porteurs et poser leurs questions concernant « AD-In », vivant ainsi un premier temps d’échanges dont nous espérons qu’il sera suivi de nombreux autres.

Cette rencontre, qui s’est achevée autour d’un buffet proposé par Les Anges Gardins, a permis de sensibiliser et de mobiliser des acteurs pour déployer AD-In sur le Douaisis en 2018.

Un an sur le terrain..

cover synthèse

Lancé voici un peu plus d’un an, AD-In a mis en place plusieurs actions au bénéfice
des professionnels et des citoyens : création d’outils de communication et organisation
d’événements de mobilisation, lancement de défis alimentaires de part
et d’autre de la frontière, réalisation de diagnostics territoriaux belges et français,
co-construction des formations-actions, amorce d’une réflexion croisée sur l’aide
alimentaire… Découvrez ici une synthèse des principales réalisations de cette première année !

 

 

Vers une aide alimentaire plus durable

S’intéressant à rendre l’alimentation durable accessible à tous, et en particulier aux personnes les plus vulnérables, AD-In mène une réflexion visant à rendre l’aide alimentaire plus durable et à étudier les articulations avec d’autres modalités d’intervention.

P1200659

Premier territoire-pilote, la Région d’Audruicq a amorcé ses travaux en la matière dès janvier 2017. L’animation de cette réflexion a été confiée à l’association Galilée qui intervient sur les champs du social et de l’économie sociale et solidaire.

Un état des lieux a été réalisé sur la base d’une analyse documentaire mais surtout à partir de rencontres avec les acteurs locaux impliqués. Une synthèse de cette première étape a été présentée aux acteurs concernés le 6 juillet 2017 dans le cadre d’un atelier de travail participatif.

Afin d’identifier les marges de progrès du secteur de l’aide alimentaire, la démarche est enrichie par le retour d’autres expériences en la matière et notamment celle menée par le CPAS de Charleroi, partenaire associé d’Ad-In.

Pour nourrir la réflexion, les partenaires d’AD-In sont allés rencontrer les 22 et 23 mars 2017 un groupe action d’ATD Quart Monde à Nancy ainsi que le Pays Terre de Lorraine engagé également pour une alimentation durable inclusive.

En retour, les élus, acteurs sociaux professionnels ou associatifs de la région d’Audruicq ont été invités, le 13 septembre 2017, à échanger avec des volontaires permanents d’ATD Quart Monde, accompagnés de militants mobilisés sur ce sujet.

Cette séance de travail sa été suivie en soirée d’une conférence grand public « Comment se nourrir lorsqu’on est pauvre? ».

Contacts :

  • Sophie Marguliew • Responsable de projet
    Espace Environnement •

Courriel : smarguliew@espace-environnement.be • Tél. : +32 (0)71 30 03 00

  • Frédéric Huchette • Attaché territorial • Centre Intercommunal d’Action Sociale de la Région d’Audruicq

Courriel : f.huchette@ccra.fr • Tél. : +33 (0)3 21 00 83 83

 

Un Comité d’experts pour réfléchir ensemble

AD-In a pour ambition de tester, modéliser et essaimer de part et d’autre de la frontière des pratiques qui promeuvent une alimentation de qualité, respectueuse de l’environnement et des personnes : formations-actions pour les acteurs-relais, défis alimentaires avec des publics en situation de vulnérabilité, mise en réseau d’ambassadeurs de l’alimentation durable, réflexion sur l’aide alimentaire …

Pour les aider dans leur tâche et ajuster au mieux leurs actions, les partenaires d’AD-In ont constitué un Comité d’experts (académiques, techniciens, gestionnaires de projet …) belges et français, issus des secteurs de la santé, du social, de l’environnement, de l’agriculture et de l’économie.

Ce dispositif d’avis a plus spécifiquement pour missions de :

  • conseiller les partenaires sur l’avancement du travail en apportant connaissances, compétences et bonnes pratiques
  • mettre les objectifs et actions d’AD-In en perspective au regard d’autres initiatives déjà développées et du contexte réglementaire (local, régional, national et européen)
  • examiner les productions et conseiller les partenaires sur les contenus prioritaires à promouvoir au niveau transfrontalier, à travers le processus de plaidoyer
  • faire connaître et défendre les valeurs et messages d’AD-In auprès de leurs réseaux
  • disséminer les résultats du projet et jeter les bases d’une communauté de pratiques transfrontalières

expertsinternet2Les experts se sont réunis pour la 1ère fois ce 14 septembre 2017 à Mons. Les partenaires les ont questionnés principalement sur la modification des comportements alimentaires des publics fragilisés et la dynamique territoriale en matière d’alimentation durable.

Vous pouvez consulter ici la présentation d’AD-In qui a servi de base aux échanges.

Un compte-rendu détaillé sera prochainement disponible ici.