L’alimentation durable qu’est-ce que c’est?

Et pour vous, c’est quoi l’alimentation durable?

Nous avons posé la question aux partenaires d’AD-In mais aussi aux participants aux formations et aux défis. Découvrez leur définition de l’alimentation durable… un concept aux multiples facettes.

Des gestes concrets pour une alimentation plus durable

Et moi? A mon niveau? Que puis-je faire ou changer dans mon quotidien pour avoir une alimentation plus durable?

L’alimentation durable se définit à travers de multiples dimensions. Pour faciliter l’appropriation de la thématique par le plus grand nombre, les partenaires d’AD-In ont traduit le concept d’alimentation durable en gestes concrets. Dix gestes ont été repris sur un poster que vous pouvez télécharger ici et imprimer à votre guise.

poster gestes alimentation durable

De quoi donner des idées et permettre de faire chacun des petits pas progressifs vers une alimentation plus durable.

Événement: venez découvrir nos réalisations

Jeudi 20 septembre à Vieux-Condé (France)

Citoyens, professionnels et élus, 

ensemble pour une alimentation durable accessible à tous !

Venez découvrir nos réalisations et rencontrer les citoyens engagés, les ambassadeurs transfrontaliers de l’alimentation durable et les porteurs de projets ayant suivi les formations-actions AD-In. 

Quand? Le jeudi 20 septembre 2018 de 9h30 à 16h30 

Où? Le Boulon Z.A le Brasseur, avenue de la gare 59690 Vieux-Condé (F) 

Lire plus

Ad-In à mi-parcours

Le 20 septembre 2018 à Vieux-Condé, 155 citoyens, professionnels et élus  ont participé à notre événement à mi-parcours. 86 Belges et 69 Français se sont ainsi réunis pour découvrir, échanger et partager dans le décors chaleureux du Boulon, Centre national des arts de la rue et de l’espace public. 

 

En ouverture de la matinée, Mme S. Labadens, Vice-présidente du Département du Nord en charge des relations internationales et européennes a notamment rappelé l’ambition d’AD-In: « répondre à une situation commune sanitaire et sociale préoccupante en apportant des solutions innovantes et partagées de part et d’autre de la frontière ». Elle a également espéré « que ces solutions pourraient dans une seconde phase être partagées par d’autres espaces frontaliers. »

Mme V. Waroux, représentante du Ministre wallon C. Di Antonio en charge de l’Environnement et de la Transition écologique, a salué le projet AD-In dans la mesure où il « aborde un projet essentiel d’une transition vers un système alimentaire durable, à savoir l’accessibilité à tous ». Elle a souligné le fait que la coopération transfrontalière est « un outil indéniable pour améliorer la qualité de vie de nos citoyens ». Enfin, elle a exposé en quelques mots  la dynamique globale qui est en route en Wallonie avec les Assises de l’alimentation durable.

 

 

Après avoir projeté la vidéo « Devenir ambassadeurs de l’alimentation durable » réalisée dans le cadre du projet AD-In, M. Demarteau, Directeur en chef de l’Observatoire de la santé du Hainaut (Chef de file d’AD-In) a présenté le programme de la journée, construit au rythme d’une valse à trois temps.

AD-In_Ouverture

 

 

Un temps de retour sur les actions de terrain

Un village des initiatives

Le premier temps de cette journée était consacré aux actions déployées sur les premiers territoires-pilotes d’AD-In. Les participants ont pu découvrir les projets et réalisations de terrain dans un village des initiatives.  AD-In_Village_seulmoyenConçu et animé par les citoyens et professionnels engagés des Régions d’Audruicq et de Charleroi, cet espace fut l’occasion pour eux de partager ce qu’ils avaient appris ou mis en place suite aux défis ou formations AD-In. Découvrez ici les détails et productions du Village des initiatives.

Un diagnostic pour lancer le projet sur un nouveau territoire

AD-In_Diagnosticmoyen

 

Marjorie Lelubre, de l’Observatoire de la Santé du Hainaut, a présenté le diagnostic du territoire-pilote transfrontalier d’AD-In concernant six communes du Parc naturel transfrontalier du Hainaut. Ce fut l’occasion de lancer le projet sur ce territoire où les formations ont débuté et les défis vont bientôt prendre place.

 

 

 

Un temps de réflexions transversales

Les réflexions transversales menées dans le cadre d’AD-In se sont poursuivies pendant cette journée à travers deux tables rondes: l’une sur le développement et l’ancrage d’une dynamique territoriale et l’autre sur les évolutions possibles en matière d’aide alimentaire.

« L’alimentation durable, un défi et un levier pour les territoires »

AD-In_Defi-Territoiresmoyen

Cette table ronde avait pour objectifs d’une part, de montrer, sur base d’exemples concrets et variés, comment des territoires ont initié et développé une dynamique autour de l’alimentation et d’autre part, d’échanger sur les freins et leviers de telles dynamiques afin, nous l’espérons, de nourrir et d’inspirer d’autres territoires.

Afin d’alimenter la réflexion et les échanges, la parole a été donnée à des acteurs de quatre territoires : deux plus urbains, à savoir le Douaisis (F) et Liège (B) et deux plus ruraux, à savoir la Région d’Audruicq (F) et la commune de Silly (B).

 

DSC_1966Ces exemples ont montré que face à des enjeux (économiques, environnementaux, sociaux et de santé) similaires, se déploient des dynamiques alimentaires territoriales spécifiques, longues et complexes, avec des acteurs investis, des portes d’entrées, des dispositifs de gouvernance, des initiatives … qui peuvent être différents et/ou semblables mais quoiqu’il en soit, permettent de fédérer des acteurs autour d’un projet de territoire qui fait sens pour eux.

Un compte-rendu de la table ronde sera prochainement disponible ici.

 

« Aide alimentaire et alimentation durable, croisons les regards»

AD-In_Aide-alimentairemoyen

Il s’agissait, à travers cet échange entre professionnels, de déterminer à la fois les freins, mais aussi les conditions de faisabilité de dispositifs et pratiques durables d’aide alimentaire.

 

Au cours de leurs échanges, les participants se sont penchés de manière transfrontalière sur les intérêts et limites des dispositifs d’aide alimentaire conventionnels, au regard des produits proposés, de la logistique, des relations bénévoles/bénéficiaires, etc. DSC_2033Furent également explorées les pistes pour la mise en place de dispositifs et pratiques durable d’aide alimentaire, parmi lesquels :

  • L’émancipation et l’autonomisation des personnes accompagnées
  • La formation et renouvellement générationnel des bénévoles engagés
  • La mise en place de solutions mixtes (épicerie sociale, jardins nourriciers, groupes d’achats collectifs, …)
  • L’augmentation de la qualité des produits redistribués (notamment à travers la mise en place de partenariats avec les producteurs locaux)
  • La revendication de l’accès à la terre pour tous

Un compte-rendu de la table ronde sera prochainement disponible ici.

Un temps pour construire des plaidoyers

Une pièce de théâtre

L’après-midi était consacrée à la co-construction de plaidoyers. Ces ateliers ont été précédés par une représentation de la pièce de théâtre-action « Qu’est-ce qu’on mange ? » afin, de manière attractive, interactive et pédagogique, d’ouvrir le point de vue des participants et d’alimenter les échanges en sous-groupes. Ce spectacle du Théâtre Le Public met à jour les liens invisibles existant entre notre assiette et un certain état planétaire. Tel l’effet papillon, aux quatre coins du monde, « manger » a des répercussions parfois insoupçonnables !

Cinq recommandations

Après le spectacle, les participants ont été invités à se mettre ensemble au travail pour construire des plaidoyers en faveur d’une alimentation durable pour tous. Sur base d’une revue de littérature, une liste de 21 recommandations avait été établie au préalable par les partenaires. Au cours de la matinée, il a été demandé aux participants de voter pour cinq recommandations favorites pour l’accessibilité de tous, y compris les plus vulnérables à l’alimentation durable.

AD-In_Preconisationsmoyen

Ces cinq recommandations ont été développées en atelier où les participants ont pu échanger sur leurs idées et des pistes pour les rendre concrètes.

Découvrez ici le compte-rendu de la construction des plaidoyers.

 

Tout au long de cette journée, Héléna Salazar a croqué et illustré l’événement dans une grande fresque. Elle a conclu la journée en présentant cette fresque au public.

A la découverte du village des initiatives

Participants aux défis, aux formations-action ou aux formations ambassadeurs ont animé notre village des initiatives  le 20 septembre à Vieux-Condé. Ils étaient tous mis à l’honneur dans un livre réalisé à cette occasion.

 

Les défis

Les participants ont pu découvrir à travers des posters, les thématiques développées lors des défis qui ont eu lieu à Audruicq, Charleroi, Courcelles et Douai:

Les participants aux défis ont régalé les visiteurs avec des dégustations et partagé quelques recettes que vous pouvez retrouver ci-dessous:

 

Les formations-actions

Dix projets mis en place dans le cadre des formations-action ont été présentés à travers des stands:

 

Les formations d’ambassadeurs

Les ambassadeurs de l’alimentation durable, formés dans le cadre d’AD-In, étaient représentés dans un stand à travers le portrait de sept d’entre-eux. Ces derniers y expliquent pourquoi ils sont devenus ambassadeurs et ce que ça leur a apporté:

 

 

Formation-action sur le territoire du Parc naturel transfrontalier du Hainaut

Après Dunkerque, Charleroi et Douai, notre quatrième formation-action va commencer sur le territoire du Parc naturel transfrontalier du Hainaut à partir de ce début octobre 2018. 

La formation-action vise à intégrer la question de l’alimentation durable inclusive dans les pratiques des professionnels et bénévoles en faisant émerger des projets pérennes en faveur d’une alimentation durable et inclusive, adaptés aux besoins et attentes des publics.

Elle vise les structures de l’action sociale, de la santé, de l’économie sociale, de l’environnement… ayant envie de développer un projet en matière d’alimentation durable inclusive, avec ou sans pré-requis.

Concrètement, la formation se déroule sur 12 mois. Elle débute par une formation-action par équipe (6 jours – 5 structures) avec ensuite une période de suivi et d’expérimentation dans les structures (coachings mensuels).

Programme : 

1ère partie

  • Le jeudi 4 octobre 2018
  • Le jeudi 18 octobre 2018
  • Le jeudi 8 novembre 2018
  • Le jeudi 22 novembre 2018

2ème partie

  • Suivi et expérimentation : réalisation de coachings au sein de chaque structure
  • 2 journées dont les dates seront déterminées avec les participants

Téléchargez ici le programme détaillé des séances.

Contacts :

• Benamar Touati • Accompagnateur pédagogique en prévention
Service Prévention Santé et des Addictions • Département du Nord
Courriel : benamar.touati@lenord.fr • Tél. : +33 (0)3 59 73 82 00
• Dominique Vitry • Chargée de projet • Département Milieux de vie et Territoires
Observatoire de la Santé du Hainaut
Courriel : dominique.vitry@hainaut.be • Tél. : +32 (0)65 87 96 28

Deux ans sur le terrain

Au cours des deux premières années de partenariat, les opérateurs belges et français d’AD-In ont mis en place différentes actions de terrain au bénéfice des citoyens, des organisations et des territoires : réalisation de diagnostics territoriaux belges et français et organisation d’événements de mobilisation de part et d’autre de la frontière, défis alimentaires, formations-actions et formations d’ambassadeurs transfrontaliers de l’alimentation durable …

Découvrez ici une synthèse à mi-parcours des réalisations engrangées par notre projet.

Un Comité d’experts pour réfléchir ensemble 

AD-In a pour ambition de tester, modéliser et essaimer de part et d’autre de la frontière des pratiques qui promeuvent une alimentation de qualité, respectueuse de l’environnement et des personnes : formations-actions pour les acteurs-relais, défis alimentaires avec des publics en situation de vulnérabilité, mise en réseau d’ambassadeurs de l’alimentation durable, réflexion sur l’aide alimentaire …

Pour les aider dans leur tâche et ajuster au mieux leurs actions, les partenaires d’AD-In ont instauré un Comité d’experts (académiques, techniciens, gestionnaires de projet …) belges et français, issus des secteurs de la santé, du social, de l’environnement, de l’agriculture, du développement territorial et de l’économie.

Un dispositif pour croiser et enrichir les regards

Le Comité d’experts est un dispositif d’avis qui a plus spécifiquement pour missions de :

  • conseiller les partenaires sur l’avancement du travail en apportant connaissances, compétences et bonnes pratiques
  • mettre les objectifs et actions d’AD-In en perspective au regard d’autres initiatives déjà développées et du contexte réglementaire (local, régional, national et européen)
  • examiner les productions et conseiller les partenaires sur les contenus prioritaires à promouvoir au niveau transfrontalier, à travers le processus de plaidoyer
  • faire connaître et défendre les valeurs et messages d’AD-In auprès de leurs réseaux
  • disséminer les résultats du projet et jeter les bases d’une communauté de pratiques transfrontalières

Une première rencontre d’experts, avec pour thème principal la modification des habitudes alimentaires

expertsinternet1Des experts ont été réunis pour la première fois le 14 septembre 2017 à Mons. A cette occasion, les partenaires les avaient principalement questionnés sur la modification des habitudes alimentaires des publics fragilisés, au départ de leurs premiers constats et hypothèses. Ces échanges, particulièrement ouverts et inspirants, ont permis de mieux contextualiser le projet AD-In, d’aborder des questionnements communs, de recenser des idées et ressources nouvelles et d’identifier des pistes d’ajustement concrètes pour AD-In pour favoriser l’accès de tous à une alimentation durable.

Vous pouvez consulter ici la présentation d’AD-In qui a servi de base aux échanges.

Une deuxième rencontre d’experts, avec pour thème principal le développement et l’ancrage d’une dynamique territoriale pérenne

Au-delà de la question des habitudes alimentaires, le projet AD-In s’intéresse à celle du P1040297.JPGdéveloppement et de l’ancrage d’une dynamique territoriale pérenne favorisant l’accès de tous à une alimentation durable. C’est pourquoi, la deuxième édition du Comité d’experts, qui a eu lieu le 29 juin 2018 à Vieille-Eglise, a porté sur ce sujet. Les questions émanant de l’expérimentation déployée dans le cadre d’AD-In ont suscité de riches débats et permis d’exemplifier et de croiser les regards des sujets majeurs de la transition alimentaire (cf. démarche bottom-up / top-down, innover / réformer, leadership politique / associatif …).

Notre formation-action arrive à Douai

Après Dunkerque et Charleroi, notre troisième formation-action va commencer à Douai en mars 2018 avant que d’autres actions AD-In s’y déploient par la suite (formation ambassadeurs et défis alimentaires).   

Lire plus

Le Douaisis accueille AD-In

Réunis le 17 octobre 2017 à l’Arkéos pour le lancement du programme AlimCAD porté par la CAD (Communauté d’agglomération du Douaisis), les acteurs du Douaisis ont pu découvrir les projets transfrontaliers Filière AD-T et AD-In qui contribueront au déploiement de ce premier projet alimentaire territorial, accompagné, suivi et labellisé par l’Etat dans la Région des Hauts de France. Lire plus

Un an sur le terrain..

cover synthèse

Lancé voici un peu plus d’un an, AD-In a mis en place plusieurs actions au bénéfice
des professionnels et des citoyens : création d’outils de communication et organisation
d’événements de mobilisation, lancement de défis alimentaires de part
et d’autre de la frontière, réalisation de diagnostics territoriaux belges et français,
co-construction des formations-actions, amorce d’une réflexion croisée sur l’aide
alimentaire… Découvrez ici une synthèse des principales réalisations de cette première année !

 

 

Vers une aide alimentaire plus durable

S’intéressant à rendre l’alimentation durable accessible à tous, et en particulier aux personnes les plus vulnérables, AD-In mène une réflexion visant à rendre l’aide alimentaire plus durable et à étudier les articulations avec d’autres modalités d’intervention. Lire plus