Se former à réaliser des projets alimentation durable inclusive

DSC04030

AD-In c’est tout un dispositif visant à rendre d’alimentation durable accessible à tous, en particulier aux personnes les plus vulnérables. Dans ce dispositif on trouve notamment des formations-actions pour les professionnels (salariés ou bénévoles) qui travaillent avec des publics en perte d’autonomie alimentaire. La première de ces formations construites en partenariat franco-belge se termine cet automne dans la région de Dunkerque alors qu’une seconde a débuté en septembre à Charleroi.

A Dunkerque, quatre institutions ont participé à la première formation-action organisée par AD-In. Le Département du Nord, pour la France, et l’Observatoire de la Santé du Hainaut, pour la Belgique, construisent et animent ensemble cette formation.

La formation se déroule sur six journées réparties sur plusieurs mois. L’objectif est de permettre aux participants de monter dans leur institution un projet pérenne d’alimentation durable. La méthode utilisée se veut participative. Ainsi, elle alterne les temps de réflexion durant lesquels les savoirs sont co-construits et les temps d’expérimentation lors desquels le groupe peut s’enrichir des compétences des uns et des autres.

Des projets en cours à Dunkerque

La première formation a débuté le 15 mai à Dunkerque. Quatre structures y participent : le CCRA d’Audruicq, l’association la Forêt qui se mange, la mairie de Zuidpen et la maison de quartier la Hutte. Elles ont pu échanger sur le thème de l’alimentation durable et mis en commun leurs bonnes pratiques sur le sujet. Elles ont aussi notamment été formées à la création de projet.

La prochaine séance, en septembre, permettra aux participants de faire le point sur l’avancement de leur projet. En effet, à l’issue de la première partie de la formation, chaque structure s’est engagée à mettre en place des actions autour de l’alimentation durable avec ses usagers. C’est pourquoi des séances de coaching au sein de chaque structure seront mises en place pour les accompagner. Concrètement, les structures participant à la formation de Dunkerque ont choisi de mettre en place des projets divers : modification des menus de la cantine de l’école primaire, développement d’un jardin comestible accessible à tous,  développement d’un réseau d’ambassadeurs du bien vivre alimentaire juniors ou encore mobilisation du quartier autour du thème de l’alimentation durable.

Six équipes à Charleroi

DSC04019Une seconde formation-action a débuté à Charleroi en septembre. Six institutions se sont engagées : la maison d’accueil pour les sans abris L’Ilot, les CPAS de Courcelles et de Charleroi, la maison médicale La Brèche, l’asbl Faim et Froid ainsi qu’un projet supracommunal de Farciennes et d’Aiseau-Presles. Leurs projets sont notamment la création d’une conserverie au CPAS de Courcelles, des ateliers cuisine chez Faim et Froid ou encore revoir l’alimentation des résidents de l’Ilot.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :